L’efficacité (très) marginale du confinement strict

J’ai réalisé une étude comparative des politiques de confinement des Pays-Bas et de la Belgique. Ces deux États voisins ont pris des options très différentes en la matière. Les Pays-Bas sont en effet, après la Suède, le pays européen ayant opté pour la politique la plus souple. Contre toute attente, ces deux politiques sont aussi efficaces l’une que l’autre dans la lutte contre la progression du covid19. De quoi remettre en cause bien des certitudes sur l’intérêt des politiques de confinement strict.

L’étude est à télécharger ici.

Commentaire(s)

  1. BV dit :

    Il y a tellement d’autres facteurs qui entrent en jeu dans l’évolution d’une épidémie. N’est-il pas insuffisant de se limiter au caractère obligatoire ou non du confinement ? On sait en outre que les données épidémiologiques sont collectées de façons très variables d’un pays à l’autre, la Belgique ayant tendance à surcompter ses malades.

    1. Bonjour,
      Je ne pense pas que la Belgique ait tendance à surcompter les malades, ni quoi que ce soit d’ailleurs. C’est pour pallier à la variété de collecte des données que je mène une analyse de tendance, sachant que si la manière de compter varie d’un pays à l’autre, elle reste constante dans le temps. Concrètement les Pays-Bas sont passés de 600 nouvelles hospitalisations par jour à 200 (voire moins) aujourd’hui.

  2. Gennaro dit :

    Dear Vincent,

    I read your study and would intuitively agree with your conclusions. Nevertheless I don’t see any of the mathematical analysis and modelling which is used by mathematical epidemiologists (i.e. differential equations and the classical « basic reproduction number » R_0) so that with my background I am not able to quantitatively endorse your results. Do you think the article is about to progress further in the scientific community by undergoing a rigorous peer review process?

    Comment aside: your interviews are posted a bit everywhere in Belgium, congratulations, but it has been quite hard to come to the source. Is it possible to encourage newspapers to link it?

    1. Dear Gennaro,
      Thank you for your comment. You won’t see a mathematical analysis or modeling in my paper. I simply don’t think it is necessary to interpret data. I indeed plan to submit the paper to a peer-reviewed journal. I will inform you when it is published.

  3. BV dit :

    Les méthodes de comptage peuvent bien évoluer au cours du temps : augmentation de la capacité à faire des tests (elle-même variable selon les pays), évolution de la stratégie hospitalière (selon la capacité à gérer le flux de malades), etc.

    Le comptage des décès est également un problème qui demandera beaucoup de corrections statistiques pour des études comparatives. Face au constat que la Belgique était le pays avec le 2e plus grand nombre de décès (par million d’habitants), il a été précisé que les décès en maisons de soins et de repos étaient pris en compte, de même que ceux en milieu hospitalier pour lequel il y avait juste suspicion de covid-19 (pas de test post mortem), la Belgique formant, semble-t-il, une exception dans cette façon de compter. Or, ces deux catégories représentent la moitié des décès.

    1. Bonjour M. Vermeersch,
      Vous trouverez dans la dernière version de mon étude (celle en ligne dans l’article) un récapitulatif du nombre de tests effectués tant en Belgique qu’aux Pays-Bas. On voit qu’il y a une montée en puissance parallèle du nombre de tests. La stratégie hospitalière n’a pas fondamentalement évolué dans les deux pays pour une raison simple : ni les Pays-Bas ni la Belgique n’ont été véritablement débordés. C’est en tout cas l’explication qui m’a été donnée, mais si vous avez d’autres éléments, je suis toujours intéressé.
      Enfin, j’exclu de mon analyse le comptage du nombre de décès, la manière de les compter étant en effet très différente entre les deux pays.

  4. Dorin M. dit :

    As agreed on Twitter, here is my view on the matter: https://colorblindprogramming.com/relax-not-yet
    Cheers!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *